L’importance de la réhabilitation après une blessure

course étirement

La réhabilitation après une blessure est importante pour tous : athlètes professionnels, athlètes amateurs ou simplement malchanceux!

Suite à une blessure musculo-squelettique (entorse, crampe, tendinite, épicondylite), plusieurs personnes restent souvent fragiles et ont tendance à se blesser à nouveau. Selon le type et la sévérité de la blessure, il existe des moyens de diminuer les récidives et de profiter pleinement de nos activités sportives ou tout simplement de pouvoir vaquer à nos occupations quotidiennes.

Une douleur apparaît ? Voici 3 recommandations:

  • Consultez un professionnel de la santé, comme votre chiropraticien;
  • Appliquez de la glace sur la région douloureuse afin de diminuer l’inflammation (15 minutes à toutes les heures);
  • Étirez-vous pour assouplir les muscles et soulager la douleur : des étirements légers selon la région permettent un soulagement efficace.

Les types de blessures les plus courantes :

  • Crampe : La crampe est une contraction douloureuse, involontaire et passagère d’un ou de plusieurs muscles. Elle peut survenir au repos ou à l’effort. Elle est souvent un signe de fatigue.
  • Entorse : L’entorse est l’étirement ou la déchirure d’un ou plusieurs ligaments. Elle se produit plus fréquemment à la cheville.
  • Tendinite : La tendinite est une blessure touchant le tendon d’un muscle. Elle survient le plus souvent à l’épaule au niveau de la coiffe des rotateurs en raison d’une utilisation répétée d’un muscle.
  • Épicondylite : L’épicondylite désigne une douleur au coude en raison de mouvements répétés.

La réhabilitation, une étape importante

La réhabilitation est une étape importante pour la guérison et nécessite l’assouplissement musculaire et le retour à une mobilité articulaire normale. Par la suite, des exercices d’étirements et de renforcement doivent être faits afin d’assurer une meilleure stabilité à la région donnée.

Les conséquences d’une mauvaise réhabilitation

Régulièrement, l’étape de la réhabilitation est celle qui n’est pas suivi par les patients. La douleur étant disparue, la nécessité de poursuivre des soins se ressent moins. Pourtant, c’est l’étape la plus importante puisque c’est celle qui permettra au corps de retrouver sa force, sa stabilité et son équilibre. C’est en suivant les recommandations de cette étape que les rechutes seront moins fréquentes.

Le rôle du chiropraticien est de détecter, corriger et prévenir l’apparition des restrictions articulaires et des tensions musculaires. Les traitements ont pour objectif de redonner de la mobilité aux articulations, de la souplesse aux muscles et de diminuer l’inflammation.