Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale chez les coureurs

Bandelette illio-tibiale

Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale (BIT) est fréquent chez les athlètes pratiquant des sports d’endurance tels que la course à pied, le vélo de route ou la randonnée. Les coureurs, cyclistes et randonneurs sont affectés par le syndrome de la bandelette principalement à cause d’un manque d’entrainement en musculation, alors que le cardio, lui, est extrêmement développé.

Quels sont les symptômes de la bandelette?

Le syndrôme de la BIT se manifeste par une douleur vive à la face externe du genou , sur le côté de la cuisse et même à la hanche lors de la course ou d’une autre activité recrutant la hanche de manière répétitive. La douleur apparait après une distance relativement courte et, habituellement, l’arrêt de l’activité soulage immédiatement.

Dans les cas plus aiguës, la douleur peut persister au repos ou dans certains mouvements. Dans les cas les plus sévères, le syndrome de la BIT peut être accompagné d’une bursite trochantérique (au côté de la hanche), ce qui crée alors une douleur vive localisée au côté de la hanche, à la jonction du fémur et du bassin.

En d’autres mots, les muscles fessiers stabilisent la hanche et le bassin lors de la course, alors que le corps repose sur une seule jambe. Par conséquent, il y a un lien à observer entre une faiblesse des fessiers et l’apparition du syndrome de la bandelette ilio-tibiale. Ceci se produit souvent parce que le tenseur du fascia lata doit compenser pour la faiblesse des petits et moyens fessiers.

Quels sont les traitements possibles?

Les traitements chiropratiques permettent de soulager efficacement les symptômes reliés à cette condition.

Tout d’abord, pour diminuer l’inflammation, l’application de froid (15 minutes par heure) et un peu de repos sont recommandés.

Ensuite, des traitements comprenant des étirements de la bandelette, du travail musculaire, des massages transverses profonds et du renforcement musculaire ciblé doivent être effectués. Les ajustements chiropratiques permettent de rétablir la biomécanique de la hanche et du bassin.

La biomécanique de la hanche est souvent compromise dans ce type de condition. Fréquemment, le traitement de cette condition par le renforcement des muscles fessiers est oublié. Le renforcement musculaire permet de rétablir l’équilibre musculaire de la hanche ainsi que l’aspect fonctionnel du bassin. Plus important encore, il prévient la récidive en corrigeant directement le déséquilibre musculaire, souvent en cause lors du syndrôme de la BIT.

Les ultrasons peuvent aider dans les cas de bursites trochantériques. Des taping proprioceptifs peuvent aussi être employés.

Qu’est-ce que la bandelette

La bandelette est une longue bande fibreuse se trouvant sur le côté extérieur de la cuisse. Cette bande rigide se tend via la contraction d’un muscle de la région glutéale (fesse), soit le muscle tenseur du fascia lata.

Son action principale est de tendre la bandelette ilio-tibiale se trouvant sur la face externe de la cuisse. Son rôle est de participer à l’abduction, la flexion et la rotation médiale de la hanche. C’est aussi un muscle stabilisateur de la hanche. Les principaux muscles stabilisateurs du bassin lors de l’appui monopodal (un pied) homolatéral (du même côté) sont les petits et moyens fessiers.