Les impacts d’un accident d’auto sur un enfant et le rôle du chiro

Chroniques mensuelles

Chroniques mensuelles

L’impact d’un accident d’auto sur un enfant peut être la source de diverses blessures pouvant être traitées par un chiropraticien. Si les enfants impliqués dans un accident d’auto ne se plaignent pas toujours de douleurs, un changement dans les habitudes de sommeil ou dans l’alimentation peut indiquer que quelque chose cloche.

Le chiropraticien peut effectuer une évaluation approfondie de la condition de votre enfant suite à un accident d’auto. Les soins chiropratiques pourront permettre de diminuer les symptômes ressentis par votre enfant.

Un accrochage même à basse vitesse peut avoir un impact important sur un enfant. Alors, quels sont les symptômes que peut ressentir un enfant suite à un accident d’auto [1]?
• Maux de tête
• Douleur au cou ou au dos
• Étourdissements
• Difficulté à dormir
• Irritabilité et fatigue
• Difficulté à bouger une région du corps

En cas de nausées, de vomissements ou de chocs à la tête, n’hésitez pas à vous rendre au centre hospitalier le plus près de vous.

Par ailleurs, puisque les enfants ont une plus grande souplesse ou laxité ligamentaire au niveau de la colonne cervicale, l’incidence de blessures ligamentaire est moindre que chez un adulte pour la même collision [2].

L’examen neurologique est important suite à une collision afin d’éliminer la possibilité de dommages aux structures nerveuses. Malgré le fait que les enfants aient une plus grande laxité ligamentaire, la moelle épinière ne supporte pas un grand étirement.

Les symptômes de douleur ou de raideur dans n’importe quelle région du corps devraient être investiguées suite à un accident d’auto. Les régions les plus communément affectées sont la région de la tête, du cou, du dos, du thorax et de l’abdomen.

Le moment d’apparition des symptômes est important. Lorsque la douleur apparaît quelques heures après l’accident, une investigation médicale rapide est importante. Si les symptômes apparaissent dans les jours qui suivent, ils peuvent être associés à des spasmes musculaires et à une réponse inflammatoire. Lorsque des symptômes récurrents comme des maux de tête se développent des semaines ou des mois suivant l’accident, la cause peut être le développement d’adhérences dans la musculature du cou suite à l’accident.

Un suivi régulier chez le chiropraticien permet d’identifier les sources possibles de dysfonctions vertébrales et ainsi prévenir l’apparition de problèmes futurs. En plus des ajustements chiropratiques, les soins peuvent inclure des recommandations pour un style de vie sain comme des façons d’améliorer la posture de votre enfant, des conseils sur le port du sac à dos et des exercices. Une bonne hygiène vertébrale est la clé d’une meilleure santé.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter.

Clinique chiropratique Dre Joëlle Malenfant, chiropraticienne
1316 avenue Maguire,
Québec, Québec G1T 1Z3
Téléphone : 581-742-4626
info@joellemalenfant.com

Sources :
[1] Fysh, Peter, Chiropractic care for the pediatric patient, 2nd Edition, ICA Council on chiropractic pediatric, 2010
[2] Fysh, Peter, Chiropractic care for the pediatric patient, 2nd Edition, ICA Council on chiropractic pediatric, 2010