L’importance du toucher chez les enfants

Chroniques mensuelles

Chroniques mensuelles

« Être touché, massé et caressé est nourriture pour le nouveau-né; une nourriture aussi nécessaire que les vitamines, les protéines et les oligo-éléments. »

Dr Frédérick Leboyer

Dans plusieurs cultures à travers le monde, masser son enfant est une coutume transmise de générations en générations. La sensibilité de la peau est développée très tôt chez le nouveau-né. Pour lui, le toucher est sa façon d’entrer en relation avec le monde. La stimulation de la peau est très importante autant sur le plan physiologique que psychologique. Elle a une influence générale sur le développement de l’enfant.

La stimulation sensorielle que procure le toucher accélère le développement du système nerveux et favorise la communication cerveau-corps. Être touché avec amour déclenche des changements physiologiques qui diminuent le taux d’hormones de stress et favorise un sain développement de l’enfant.

Masser son enfant peut s’appliquer dans différents contextes. On peut masser afin de passer un bon moment avec son enfant, afin d’entrer en relation avec celui-ci en profitant de chaque instant pour lui parler, lui chanter des chansons ou tout simplement lui sourire. On peut aussi masser quand notre enfant est malade. Cela lui procure une expérience agréable et relaxante.

Le massage aide les nouveau-nés à réagir à l’inconnu. On peut utiliser ses mains pour masser mais aussi différentes textures. Le bébé découvre alors toute sorte de sensations, d’odeurs, de sons et de perceptions visuelle. Le massage quotidien augmente le seuil de tolérance des bébés à la stimulation.

Le lien d’attachement d’un parent à son enfant est un phénomène fondamental. Le massage permet de développer et de renforcer ce lien. Le temps passé avec l’enfant est un moment privilégié qui favorise l’établissement d’un lien affectif fort.

Les principaux éléments qui contribuent à l’attachement sont le contact par le regard et par le peau à peau, les tonalités vocales et les réactions du bébé vis-à-vis du parent, la stimulation des hormones parentales au contact du bébé, la régulation de la température et le transfert d’une immunité par les contacts qu’entretiennent les parents et l’enfant. Tous ces éléments entrent en ligne de compte pendant le massage.

Chez les enfants prématurés, le massage quotidien offre des bienfaits considérables. Chez ces enfants, le toucher devient parfois associé à des actes médicaux et peut être une source de stress même si l’enfant est très jeune. Le massage permet de détendre et d’offrir un bien-être. Le toucher devient alors synonyme d’amour et de caresse.

Plusieurs cours sont offerts afin d’enseigner aux parents l’art de bien masser bébé. Ces cours sont aussi l’occasion pour vous de rencontrer d’autres mamans et d’échanger. Peu importe le lieu et la façon dont vous masserez bébé, l’important est de profiter pleinement de ce moment avec votre enfant.

Bon massage!

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter!

Clinique chiropratique Dre Joëlle Malenfant, chiropraticienne
1316 avenue Maguire,
Québec, Québec G1T 1Z3
Téléphone : 581-742-4626
info@joellemalenfant.com

 

Références :

McClure Vimala, Le massage des bébés, Édition SAND, 2000

Association Internationale de massage pour bébé